Un amour lesbien entre une prof et son élève

Un amour lesbien entre une prof et son élève

Les films face à la réalité

Rubrique(s) : Société - Cinéma

Une professeur d'Anglais de Lille a été condamnée à 18 mois de prison avec sursis. Elle est accusée d'atteinte sexuelle sur une mineure de moins de 15 ans. L'élève est donc encore une enfant aux yeux de la loi et sa relation avec une prof (qui a plus de deux fois son âge) dérange. Les principales intéressées parlent pourtant de consentement et même de sentiments amoureux, mais cette relation est-elle acceptable pour autant ?

Personnellement je désapprouve. Non seulement l'élève n'a pas atteint sa majorité sexuelle (alors que la prof est déjà bien dans l'âge adulte), mais en plus il existe une relation d'autorité entre la prof et son élève. Tout ça ne me semble pas très sain.

Pourtant les relations lesbiennes entre prof et élève reviennent souvent dans les films lesbiens, et généralement sous un beau jour. Ce sont des histoires où l'amour est plus fort que la différence d'âge et la contrainte sociale.

Le film le plus populaire est sans doute Loving Annabelle, où la belle et rebelle Annabelle se met en tête de séduire sa prof. Ce film ne me dérange pas du tout sur le plan moral, et les deux femmes vont même assez bien ensemble. Mais voilà, ce sont des femmes. Bien qu'elle soit élève, Annabelle est clairement majeure et déjà sortie de l'innocence de l'enfance. Ca nous permet de prendre du recul par rapport à la différence d'âge et la relation prof-élève, et apprécier un amour naissant entre deux personnes.

A l'opposé on a Bloomington, un autre film lesbien sur l'amour prof-élève. C'est aussi sensé être une belle histoire d'amour, mais ici l'élève est une (très) jeune fille complètement innocente, et la prof a un côté « prédateur » dans sa séduction. Tout de suite, je suis mal à l'aise. D'ailleurs j'ai arrêté de regarder le film après 15 minutes tellement ça me gênait de regarder une fille, une enfant, aller vers une relation sexuelle.

Il y a aussi Cracks, où cette fois la relation est plutôt celle d'autorité. La prof éprouve un plaisir immense à séduire des filles grâce à son expérience de la vie. Elle a un pouvoir d'influence très fort sur les filles qui ne peuvent pas faire autrement que de tomber sous son charme. Là aussi, la relation dérange. Par contre ici c'est le but du film qui, en lui-même, est pas mal du tout.

Je connais encore 2 films lesbiens sur un amour prof-élève mais je ne les ai pas vu, donc je les cite simplement : Jeunes Filles en Uniforme (1931) et Jeunes Filles en Uniforme (1958). Oui, ils ont le même titre. Et ce sont les films qui ont inspiré Loving Annabelle il me semble.

Donc voilà. Les relations amoureuses entre une professeure et son élève, c'est sympa dans un film où l'élève... ne ressemble pas du tout à une élève. Elle doit être plus âgée, avoir une certaine expérience déjà et être sûre d'elle. Ce qui est rarement le cas dans la réalité. Ce qui me fait penser que ces films sont faits pour « ; assouvir les fantasmes » ; du public (qui n'a jamais eu un petit faible pour une prof particulièrement jolie ?), des fantasmes qui ne sont pas réalisables dans la réalité.

Ou bien est-ce juste moi que ça gêne ? Qu'en pensez-vous les filles ?

Commentaires

Tes infos (facultatives)

* Utilisé seulement pour t'avertir d'une réponse. Jamais partagé, jamais spammé.

Laisse ces champs tels quels :

Tous ce qui sera écrit par ma personne sera mon avis après chaque commentaires de ce que j'ai lu à une part de vérité que j'adhère fortement mais je pense que chaque humain a une âme et on choisi pas par le sexe ou l'âge ... Si c'est le vrai amour (même si beaucoup de personnes n'y croit pas il existe vraiment ...) Je suis complètement d'accord avec ceci si c'est juste une attirance ou on veut que le fantasme se réalise nan la je suis pas d'accord voilà mon avis personnel :)

Moi j'aime ma prof de ... Je ne dis pas deso je l'aime, prk elle est belle, elle a 34 ans et moi 16 c'est un peu juste ses yeux sont magnifiques bleu on s'y perd... Je sais qu'elle rentre en train et qu'elle passa à chaque fois devant chez moi alors de temps en temps je fais exprès d'aller chez une amie a une heure précise pour la voir...

  • par le 25/02/2015 (22h40)
  • Répondre

pour quoi tu lui demente pas si sa la dérenge pas de revoir une leçons apret école

  • par le 01/12/2016 (17h16)

et aussi tu de mes en mini jupe

  • par le 01/12/2016 (17h17)

Cet article ma choquer dans la mesure ou l'élève est trop jeune et la différence d'âge trop élevé. Et quand on est adulte et qui plus est responsable on se doit de garder des distances. Désolé de choquer mais c'est comme ça que je le vois.

Personnelement, je pense que l'amour n'a pas d'âge et l'amour rend aveugle sont des clichés sans réels sens. Quand on aime, c'est envers et contre tout : Physique, distance, catégorie scociale, nationalité, âge et sexe. Cependant, il ne faut pas confondre amour et attirance ni recherche d'amour auprès d'un ou d'une prof de la part d'un ou d'une élève. Malgré cela, je suis totalement pour les relations prof et élèves tant qu'ils restent professionels pour autant.

  • par le 12/06/2014 (15h37)
  • Répondre

C'est vrai que l'amour n'a pas d'age mais le prof a seulement fait l'erreur de tomber amoureuse d'une mineure. Je préfère aller vers les lieux de rencontres lesbiennes ou les blogs

  • par le 02/06/2014 (01h19)
  • Répondre

Bon je réponds tardivement à ce sujet car inscrite depuis peu, mais je suis curieuse et je flâne au gré du site. Quand je vois un post ou un article qui m'intéresse je ne peux m'empêcher de participer. Pour ce sujet, je vois très bien et j'adhère à ton point de vue : une relation prof/élève dans un film où l'élève semble à peine entrer dans l'adolescence me dérange énormément ce qui s'explique par le fait d'être parent et une adulte. Un enfant c'est l'insouciance, la fragilité, la vulnérabilité, la naïveté et l'adulte, responsable, ne devrait jamais profiter de la situation. Ok, l'amour n'a pas d'âge mais seulement quand il s'agit de DEUX adultes consentants et capable de prendre du recul face à une situation. Ce qui n'est pas le cas chez les jeunes ados qui sont eux très influençables.

eh bien

moi je desaprouve completement cette situation, je n'ose meme pas imaginé cette petite de moi de 15 ans dans une situation pareil, quel traumatisme.ce n'est donc pas pour autant que la relation prof - eleve est un fantasme je crois.

  • par le 02/11/2013 (16h19)
  • Répondre

C'est déjà arrivé dans la vie réelle. Pas forcément avec un couple lesbien mais un(e) prof avec un(e) élève ayant une relation consentie c'est déjà arrivé et plus qu'on ne le crois.

les lois sont faites pour nous les humains et non le contraire.La revolution sociale est deja a son paroxysme avec l'internet La personne qu on croit mineure est beaucoup plus majeure que les adultes Une correction doit apporter a notre facon de voir ce qu on appelle mineurs

mais les lois on peut les contourner qd on aime, l'amour n'a pas d'âge qd on a la raison, 17ans pour c'est lâge de raison et de ses propres responbités

  • par le 17/10/2013 (14h54)

qd l'élève est trop jeune, et la prof, plus àgée comme ds l'article, là oui çà me gène, mais qd l'élève à 17ans et la prof environ 24, là çà ne gène pas du tt, mon avis perso "l'ado" est en sorte majeur et responsable de ses actes, donc qd les sentiments sont partagés, je ne vois pas le problème "désolée par avance si mon commentaire dérange quelqu'un, mais c'est ma façon de voir les choses"

  • par le 16/10/2013 (12h05)
  • Répondre

BONJOUR? je pense que lorsqu'on aime une personne, peut importe l'age ...on oublie tout les soucis , les responsabilités... :) j'aime une femme de 20 ans de plus que moi et a chaque fois que je la voie je sais ce que c'est d'AIMER je m'en fiche totalement de son physique , du fait qu'elle soit plus agée etdu reste :) je l aime c'est tout ce qui m'importe :)

  • par le 11/11/2016 (23h38)