Livre Oranges Are Not the Only Fruit

Les Oranges Ne Sont Pas les Seuls Fruits (Oranges Are Not the Only Fruit)

Roman lesbien

Récit inspiré de la vie de l'auteur. Jeannette grandit dans une famille extrêmement croyante. Toute sa vie tourne autour de l'Eglise, de sermons, du catéchisme, et autres. Elle semble destinée à devenir missionnaire mais tout bascule lorsqu'à 16 ans elle tombe amoureuse d'une fille. Jeanette doit alors faire un choix entre sa famille et tout ce qu'elle connaît, ou suivre son coeur.

  • Auteur : Jeanette Winterson
  • Langue originale : Anglais
  • Livre et ebook

  • Intrigue

Offre Version Marchand Disponibilité

€ 5-25 - Livre

VF Acheter Les Oranges Ne Sont Pas les Seuls Fruits sur Amazon.fr Non précisée

€ 2-15 - ebook Kindle

VF Acheter Les Oranges Ne Sont Pas les Seuls Fruits sur Amazon.fr Non précisée

Les Oranges Ne Sont Pas les Seuls Fruits (Oranges Are Not the Only Fruit)

Attention Spoiler ! Cette intrigue résume tout le livre. Intrigue traduite de sparknotes.

Jeanette nous raconte l'histoire de sa vie dans ce récit semi-autobiographique. L'histoire commence lorsqu'elle a sept ans et vit en Angleterre avec ses parents adoptifs. Le père de Jeanette n'est presque jamais présent mais sa mère, une chrétienne extrême, domine sa vie. Jusqu'à l'âge de sept ans, Jeanette est éduquée par sa mère à la maison. Son éducation consiste essentiellement à lire la Bible car sa mère veut former Jeanette à être un serviteur de Dieu. La mère de Jeanette l'a adoptée afin d'avoir un enfant sans avoir de relation sexuelle. Jeanette grandit avec l'idée qu'elle est unique et deviendra missionnaire.

L'entourage de Jeanette est tellement enfermé dans ses croyances que personne ne s'inquiète lorsque Jeanette devient sourde. Sa mère et sa congrégation pensaient que Jeanette était dans un état de transe religieuse la coupant du monde jusqu'à ce qu'une membre de son église, nommée Mlle Jewsbury, remarque qu'il s'agit simplement d'un trouble physique. Jeanette est envoyée à l'hôpital. Après son opération, elle passe beaucoup de temps avec Elsie, encore une autre membre de son église, qui lui fait découvrir la poésie et Wagner.

Jeanette ne connaît personne en dehors de son église pendant les sept premières années de sa vie, âge auquel sa mère est forcée de l'envoyer à l'école. Là, Jeanette est un paria à cause de ses convictions évangéliques. Les enseignants rebutent ses dissertation et ses projets artistiques traitant de l'oeuvre missionnaire ou citant la Bible. Une enseignante, Mme Vole, fini par dire à Jeanette qu'elle est obsédée par Dieu et qu'elle effraye les autres élèves lorsqu'elle parle de l'enfer. Mme Vole envoie également une lettre à la mère de Jeanette pour l'avertir du problème, mais sa mère réagit avec joie plutôt que de la colère. Jeanette cesse pourtant de faire référence à des thèmes bibliques, mais ne perd pas son statut de paria pour autant.

Au fur et à mesure qu'elle grandit, Jeanette se rend compte qu'elle n'est pas toujours d'accord avec les enseignements de sa congrégation. Elle reste cependant étroitement liée à sa mère. Jeanette commence aussi à penser à la romance. Elle se demande si les hommes sont des bêtes et écoute attentivement les autres femmes discuter et se plaindre de leurs maris pour se faire une idée.

Un jour, Jeanette voit une fille travailler sur un étal de poissons alors qu'elle se balade dans le centre-ville avec sa mère. Jeanette essaie de lui parler, mais la fille nommée Melanie ne peut pas lui parler à ce moment. Peu de temps après, Jeanette trouve du travail comme plongeuse chez un glacier à proximité du magasin de poisson, et passe ses samedi à travailler en regardant Mélanie. Finalement, Mélanie et Jeanette deviennent amies.

Jeanette amène Melanie à son église et, suite à cette première visite, Melanie accepte d'être sauvée. Jeanette rend ensuite fréquemment visite à Melanie pour étudier la Bible ensemble. Lorsque leur relation se transforme en une histoire d'amour, Jeanette déclare à sa mère à quel point elle est heureuse avec Mélanie qu'elle aime.

Le dimanche suivant, à l'église, le pasteur confronte publiquement les deux jeunes filles sur leur pêché. Melanie se repent immédiatement, mais Jeanette se défend et s'enfuit. Elle se réfugie dans la maison de Mlle Jewsbury, qui est elle-même lesbienne. Ce soir-là, Mlle Jewsbury et Jeanette couchent ensemble. Le lendemain, des membres de l'église tentent d'exorciser les démons de Jeanette en posant leurs mains sur elle pendant quatorze heures. Jeanette refuse pourtant toujours de se repentir, et sa mère l'enferme pendant trente-six heures sans nourriture. Après cela, Jeanette fait semblant de se repentir mais reste convaincue qu'elle n'a rien fait de mal en aimant à la fois Melanie et Dieu.

Sans maison, sans amis et sans l'argent, Jeanette va de petit boulot en petit boulot. Elle travaille d'abord dans une entreprise de pompes funèbres, puis comme chauffeur de camion de glace, et finalement dans un hôpital psychiatrique. Elle croise sa mère ou des membres de sa congrégation de temps en temps, qui la traitent froidement et disent qu'elle est possédée par des démons. Finalement, Jeanette déménage en ville.

Un hivers, après une période de temps non précisée, Jeanette retourne voir sa mère. Sa mère est toujours une fidèle croyante, mais sa ferveur a été ébranlée suite à une histoire de corruption au sein de son église. La mère de Jeanette ne parle pas du mode de vie de cette dernière, mais son comportement indique qu'elle s'est adoucie.

Critiques  Les Oranges Ne Sont Pas les Seuls Fruits - Roman lesbien

Tes infos (facultatives)

* Utilisé seulement pour t'avertir d'une réponse. Jamais partagé, jamais spammé.

Laisse ces champs tels quels :

Un sans faute ! j'ai vu les 10... et tellement d'autres ! plus d'une centaine de films L et je ne me lasse pas... si seulement il pouvait y en avoir plus qui sortaient par an !

bonjour je voudrais savoir ou telecharger des film lesbien gratuitement j arrive pas a trouver merci

  • par le 31/01/2017 (21h42)
  • Répondre

allez sur topanalyse et tapez le titre du filmdésiré (love annabelle etc...). Beaucoup de films lesbiens entre autres.

  • par le 06/03/2017 (22h49)

absolument délirant,excellent remède à la déprime, l'épisode avec la psy m'a fait hurler de rire

  • par le 20/12/2016 (11h04)
  • Répondre

Hello, film lesbien vu, en 2007, LA SURPRISE de Alain TASMA. Magnifique histoire, jouée par deux actrices surprenantes.

On peut rajouter "La belle saison", "Un amour de femme", "Carol", ainsi que "Rebelle" et "Free love".

  • par le 29/02/2016 (13h04)
  • Répondre

When the night is falling est un très beau film qu'il est juste de signaler dans cette liste.

  • par le 05/04/2015 (02h17)
  • Répondre

un film a ne pas manquer et qui n est pas dans votre top c est prise au piege . UN FILM SUBLIME ET INTENSE SUR L AMOUR DESFEMME QUI AIME LES FEMME

  • par le 19/01/2015 (10h48)
  • Répondre

le quel ?

  • par le 02/11/2015 (21h30)

moi jai adorer rebelle mm sil nest pas dans la liste cest un tres bon drame damour jen nest pleurer surtout que je me voit en lune delle

Kyss mig. *___* je l'ai est tous vue et c'est celui que je préfaire

  • par le 20/09/2014 (13h39)
  • Répondre

et en français ?? Je LES AI tous VUS

  • par le 10/05/2017 (21h30)

Argh, il n'y a pas Tipping the Velvet dans le top 10?? T_T Regardez-le si vous avez aimé Fingersmith, il y a de l'humour British en plus, et Sally Hawkins ^^ Pour ma part les meilleurs resteront I can't think straight, Loving Annabelle et Fingersmith pour la performance des acteurs!

Un filme qui vau le cou....regardez love and suicide

merci didiii

  • par le 26/04/2014 (17h58)

Wouw, merci pour cette super liste ! Je cherchais un film sympa à regarder et bon, j'ai commencé par le premier. J'ai adoré '.' je vais de ce pas me faire toute la liste pour la semaine ! Thaaaanks !

merci bcp des fois je n'arrive pas a trouver des films d'amour mais vous m'aidez trop je vous remercie

super les filles

  • par le 03/04/2014 (17h30)
  • Répondre

Je viens de voir un tres tres beau film que je conseille vraiment à tous. "flores raras" ou " reaching for the moon " ( titre anglais ). Il est a tomber ... de l'Amour , des drames , du romantisme ... une histoire vraie. tout ce qu'il faut pour adorer . PS : arretez avec Ellena Undone , prenez du recul et voyez comme les actrices jouent mal . vraiment dommage . Si vous voulez un film de Nicole Conn regardez plutôt " A perfect ending ".

  • par le 15/02/2014 (15h05)
  • Répondre

Pour ma part loving anabelle et imagine me and you sont les meilleurs

loving annabelle, lost & delirious, boy's don't cry, les filles du botaniste. apres pour avoir vu tous ceux cité et d'autres encor je ne les trouve que moyens... tipping the velvet et thinger smith sont bien miuex en lecture... a chacun ces gouts

Loving annabelle Reste la meilleur

Et... High Art alors?! Avoir absolument!

  • par le 18/11/2013 (07h24)
  • Répondre

Fucking Amal, If these walls could talk 2, Tipping the Velvet, Fingersmith, Imagine me and you, Aimee and Jaguar, The incredible adventure of two girls in love, Loving Annabelle, Oublier Cheyenne, La vie d'Adele, etc.

  • par le 12/11/2013 (08h50)
  • Répondre

ma liste: A Perfect Ending, The L Word, Loving Annabelle, Imagine Me&You,Viola Di Mare, A Marine Affair, Bad Girls,Elena Undone, The Worls Unseen,Tipping The Velvet. Voici pour moi les 10 1ers

Sex intentions (si les murs avaient des oreilles 2)

  • par le 26/10/2013 (12h20)
  • Répondre

Bloomington,when the night is falling,I Can't Think Straight et Kyss Mig ce sont aussi de beaux qu'il faut citer. Ce sont des histoires qui ont fait pleurer plusieurs d'entres nous.

Boys Don't Cry il es pas mal aussi vieux mais bien

Fingersmith, the best ever!!!

  • par le 20/10/2013 (13h13)
  • Répondre

Moi je vous conseillerais pour ma part les D.E.B.S imagine you and me et bloomington.

même si je n'ai pas vu l'intégralité de ces films, je remarque la présence de loving annabelle, qui aujourd'hui a remporté un franc succès, et je ne peux m'empecher de le comparer à un autre film, très similaire... bloomington, des deux c'est le premier que j'ai vu, et meme si l'histoire est la même, je conseille ce film

BLOOMINGTON devrait être à la tête du classement, il n'y est pas ! Grave erreur :)

parce que même dans le "non-conforme", ils essayent de nous conformer !!!

Ce genre de films montre une fausse réalité, une réalité politiquement correcte qui ne choque pas trop la mondanité. Au lieu de regardé ces films, je pense qu'il vos mieux aller vérifier par soi-même et faire ces propres expériences ;)

j'aime bien aussi lost and delirious

Et Bloomington alors!!! surtout pour la très charmante Allison Mcatee (Catherine Stark)! :p

  • par le 24/07/2013 (10h27)
  • Répondre

Ce top 10 semble indiquer que les films plebiscités par le milieu lesbien sont des romances positives et souvent naïves, où les actrices jolies, sexy, charmantes voires pin up, (de ces femmes qui n'ont que l'embarras du choix) interprètent des personnages intelligents, sensibles (l'accent mis sur les sentiments) qui s'assument et réussisent sans trop connaitre de réels dangers. Ce sont des rêveries ou des fantasmes, sympatiques et politiquement correctes (quelques scènes suggestives érotiques tout au plus), qui présentent toujours les mêmes shémas ou scénarios de base, clichés, accés sur le premier amour, de la révélation de l'homosexualité...à quand des films un peu plus réalistes, aux scénarios plus élaborés et étendus et surtout qui sortent enfin de ces ornières ?

tout à fait, c'est de la niaiserie en général avec un gros manque de profondeur. on m'a fait découvrir il n'y a pas longtemps un film minimaliste qui s'appel "anne trister" qui je trouve est pas mal. c'est axé essentiellement sur les émotion et les sentiments purs (pas de scènes torrides, mais beaucoup de créativités).

  • par le 21/07/2013 (17h49)

Cindy, Oui ça donne l'impression que les femmes et filles lesbiennes recherchent exclusivement la relation affective prioritairement avant d'aboutir à une relation sexuelle toujours comblante et jouissive apparement. Mais est-ce vraiment comme cela que ça marche dans la réalité ou bien il ne s'agit que d'une mise en scène du lesbianisme ? Dans les films lesbiens, on voit sur le visage de ces amantes qui s'aiment l'expression de leur jouissance intense. En voyant ces scènes, hétéro ou pas, on envisage, un jour ou pendant quelques minutes, de passer de l’autre côté. Pas celui de l’homosexualité non : celui de la jouissance. Je me demande si ce top 10 se fait l'écho des idées et des goûts des spectateurs et lecteurs lesbiens du site ou bien des opinions et des choix des rédacteurs et critiques spécialisés ? En d'autres mots, ces choix sont-ils réellement culturels ou ne sont-ils que marketing ? J'ai vu le film Anne Trister, il y a quelques temps déjà. J'ai assisté à un film écrit, tourné, avec une grande sensibilité. Mais je ne suis pas sûre d'avoir compris correctement l'histoire. Pourrais-tu me l'expliquer ?

  • par le 22/07/2013 (09h02)

salut cousine! pour répondre à ta question: peut importe l'histoire, je crois que c'est juste une question de sensibilité. ce qui est attirent dans ce film est surtout la créativité amené par les émotions et l'amour! quel est la raison qui nous pousse à créer et à aimer? y a-t-il une seule façon d'aimer et y a-t-il une seule façon de démontrer l'amour? je crois que l'histoire de ce film m'évoque ça! après chacun vois midi à sa porte. ce film m'a touché comme "desert hearts". voila, juste une question de sensibilité (c'est subjectif).

  • par le 25/07/2013 (16h49)

Bonjour Cindy, Tu es originaire de quel pays ? Ce qui t'attire dans le film d'Anne trister, serait le lien que le film montrerait, selon toi, entre créativité et amour, à travers le personnage principal, une artiste peintre en deuil, qui passe par une période de renouveau créatif, à l'étranger auprès d'un vieil ami de son père et d'une amie personnelle, très compréhensive ? J'ai vu Anne Trister et j'ai apprécié le film. Néanmoins, je n'ai pas du tout la même lecture du film, que toi. J'ai tardé à te répondre. Contrairement à toi, je trouve les histoires essentielles. J'aime les films qui ont quelque chose à raconter. Je crois que le film parle de la vulnérabilité des êtres.

  • par le 29/07/2013 (05h36)

entièrement d'accord avec sowso! J'ajouterai les filles du botaniste

  • par le 10/08/2013 (18h54)

salut lydie! pour répondre à ta question, d'origine espagnol. pourquoi donc? DSL d'avoir répondu après des mois!!! je ne me souvenais plus du site.

  • par le 20/01/2014 (18h19)

Complètement d'accord. J'ai du mal souvent, trop cul cul pour moi.

  • par le 14/07/2015 (13h50)

loving annabelle si the best

Loving Annabelle est sulfureux! Je pense aussi que When the night is Falling devrait être dans la liste. La meilleure phrase du monde est dans ce film: "Camille I would like to see you in the moonlight, with your head thrown down and your body on fire…" WOOOooooaaaaaaaaaaaaaa Il manque aussi ce que je considère être la meilleure comédie lesbienne-trangender-Bi: BETTER THAN CHOCOLATE!!!!!!! Ce film est génial. Bon ciné a toutes!

loving annabelle est bein aussi

  • par le 21/05/2013 (14h05)
  • Répondre

Fingersmith en 1 !! Et où est Tipping the velvet ?

  • par le 21/05/2013 (08h39)
  • Répondre

Imagine me and you est l'un de mes films préférés (tous genres compris), il me fait penser aux films d'amour avec Hugh Grant, mais version lesbienne :)

un oubli majeur : when the night is falling ....

mmm .. je mettrai dans le top 10 : Boys don't Cry ;-) Mon avis est peut être influencé par deux choses! Le fait que je n'avais pas encore fait mon coming out, je ne sais même plus si je savais que j'aimais les femmes spécialement mais ce film m'a franchement attiré.. et bon mon choix reste peut être subjectif, du faites que je n'ai pas encore vu énormément de films.

  • par le 30/11/2012 (12h20)
  • Répondre

The book Fingersmith is excellent. I really want to see the film.

En particulier, je vous conseille Saving Face, Fingersmith, But I'm a Cheerleader et D.E.B.S.

  • par le 26/11/2012 (21h25)
  • Répondre